Anonim

Les lentilles de contact expérimentales administrent des médicaments pour les yeux à des doses contrôlées

Santé et Bien-être

Randolph Jonsson

16 novembre 2011

6 images

Un patient insère une lentille de contact médicamentée (Photo: Jeff Etheridge / Université Auburn)

Nous nous sommes penchés sur les lentilles cornéennes qui visent à délivrer des médicaments pendant plusieurs années. Une équipe d’ingénieurs biomédicaux et chimiques de l’Université d’Alabama à Auburn (AU) affirme avoir conçu les premiers objectifs jetables capables de délivrer des doses contrôlées de médicaments aussi longtemps qu’ils sont portés.

Une incitation à la mise au point de ces dispositifs portables d'administration de médicaments (ils peuvent être correctifs ou simplement transparents) est la nature éphémère des médicaments en gouttes. En règle générale, les médicaments appliqués sur les yeux de cette manière disparaissent en grande partie après seulement une trentaine de minutes, alors que «porter ses médicaments» peut être beaucoup plus efficace. Certes, il est logique que l’administration de doses chroniques produise plus d’avantages que de sporadiques, sans parler de la commodité supplémentaire de pouvoir éventuellement oublier de prendre des médicaments pendant des jours.

L’équipe de l’UA, dirigée par l’ingénieur chimiste Mark Byrne, a mis au point des lentilles à usage quotidien pouvant être portées pendant 24 heures, ainsi que des versions à port prolongé pouvant être laissées 30 jours. Cela peut représenter un soulagement mesurable pour ceux qui pourraient autrement avoir à administrer des antibiotiques, des anti-inflammatoires et / ou des médicaments anti-allergiques plusieurs fois par jour.

En raison de cette efficacité accrue, Byrne pense que l’utilisation du collyre pourrait bientôt commencer à baisser. "Les résultats indiquent que nos lentilles libèrent une concentration constante de médicament pendant toute la durée de port de la lentille. C’est environ 100 fois mieux que la thérapie conventionnelle, qui consiste à administrer le médicament par le biais de gouttes oculaires. véritable changeur de jeu. "

"Les gouttes pour les yeux et les onguents représentent plus de 90% du marché, mais sont une méthode inefficace et peu pratique", a poursuivi Byrne. «Nos lentilles offrent l’efficacité et l’efficience accrues de l’administration de médicaments, ce qui se traduit par une meilleure santé des yeux.» Avec moins de médicaments utilisés dans l’ensemble, cela pourrait également apporter un soulagement substantiel au porte-monnaie.

Il est assez remarquable que ces nouvelles lentilles, essentiellement des hydrogels à empreintes moléculaires d’agents thérapeutiques, puissent transmettre la lumière sans entrave, mais cette propriété, associée à un taux d’administration du médicament cohérent et facile à adapter, dissimule la complexité des nouvelles lentilles.

"Ces contacts ne sont pas trempés dans un médicament qui ne libère que pendant très peu de temps", a déclaré Byrne. "Nous administrons un médicament par libération contrôlée en créant une mémoire médicamenteuse dans la structure de la lentille, tout en maintenant toutes les autres propriétés de la lentille." Espérons que l'approbation, le marketing et la disponibilité de la FDA ne seront pas trop en retard. Nous allons garder les yeux ouverts.

Source: Université Auburn

Regardez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus sur ces lentilles de contact:

L'utilisation médicale des gouttes oculaires pourrait commencer à décliner lorsque ces nouvelles lentilles arriveront sur le marché (Photo: Wikipedia / Lars Andreas)

Dr. Mark Byrne s'entretient avec l'un des membres de son équipe (Photo: Jeff Etheridge / Université Auburn)

Le Dr Mark Byrne est titulaire d'une lentille de contact médicamentée (Photo: Jeff Etheridge / Université Auburn)

"Nos lentilles offrent l'efficacité accrue de la délivrance de médicaments, ce qui se traduit par une meilleure santé oculaire." (Image: Université Auburn)

Dr. Mark Byrne et son équipe d'ingénieurs (Phot. Jeff Etheridge / Université Auburn)

Un patient insère une lentille de contact médicamentée (Photo: Jeff Etheridge / Université Auburn)

Recommandé Choix De L'Éditeur